Écologie riveraine. La Seine-Saint-Denis à horizon 2030

Écologie riveraine. La Seine-Saint-Denis à horizon 2030.

Les éditions la Commune vous présentent l’ouvrage Écologie riveraine. La Seine-Saint-Denis à horizon 2030 disponible en livre numérique depuis le 27 juin 2022.

Dirigé par trois enseignants-chercheurs en architecture, cet ouvrage évoque, ce que l’on nomme une recherche-action (on cherche en même temps qu’on fait), qui s’est déroulée sur 10 tronçons de routes départementales de Seine Saint Denis, le fameux département neuf trois !

Le questionnement consiste à chercher comment les riverains et les passants de ces routes, peuvent s’en emparer, y vivre mieux, y vivre ensemble. L’action consiste à imaginer différentes propositions, en collaboration avec les habitants : créer, sur le toit d’un supermarché, un terrain de foot, ailleurs, une réserve d’eau de pluie, des panneaux solaires qui serviraient à éclairer les lampadaires, planter des arbres fruitiers, envisager un cinéma en extérieur, etc.

Beaucoup de photos, dessins et croquis, plans,… viennent illustrer cette recherche-action et permettre au lecteur de mieux s’imprégner de cette réflexion.

Télécharger le livre numérique


Quatrième de couverture


Dix tronçons de routes départementales traversant la Seine-Saint-Denis ont été sélectionnés par plusieurs groupes d’experts (chercheurs, urbanistes, artistes, designers, architectes, doctorants et étudiants en architecture, lycéens) suite à une consultation internationale sur le devenir de ce territoire du Grand Paris à l’horizon 2030. Ces dix tronçons vont devenir l’objet, à la fois d’analyse – que représentent ces morceaux de route pour les riverains, les passants, les cyclistes et les automobilistes qui les fréquentent, quelles sont leurs ambiances, leurs rôles, … ? – et de prospective – quelles propositions peuvent être mises en place afin que ces lieux de passage deviennent, dans un futur proche, des lieux de vie ? 

A partir d’un regard différent sur ces routes départementales – oh combien denses, en mouvement et en trafic automobile – une réflexion se met en place et en actions. Elle porte sur “l’intensité” entre l’homme, ses formes bâties, et le territoire habité..Outre les textes qui nous permettent de suivre l’évolution de cette recherche-action, de nombreuses illustrations, photographies, images d’archives, dessins, cartes, plans, maquettes viennent ponctuer les analyses et nous invitent à une lecture plus charnelle et incarnée.